19 fév. 2009

Idées de lectures

« La nouvelle critique sociale » – Ouvrage collectif – Ed Seuil – Le Monde – 2006 (10 euros)
Dans ce petit livre, qui inclut 30 pages de statistiques récentes (1980-2005), les grands noms de la sociologie française font le point sur les analyses actuelles en lien direct avec le programme de terminale : Eric Maurin s’intéresse aux nouvelles précarités et Philippe Askenazy aux nouvelles formes de pénibilité au travail ; Marie Duru-Bellat et François Dubet au déclassement, l’on retrouve Louis Chauvel et la fracture générationnelle, Thomas Piketty et la discrimination à la française, Martin Hirsh et les nouvelles formes de pauvreté. Un incontournable.

Suzanne Berger « Made in monde ». Ed Seuil – 2006 (22 euros)
Professeur au MIT, elle utilise une enquête auprès de 500 grandes entreprises dans le monde pour se demander si la mondialisation implique que les entreprises se conforment à un modèle unique, si les délocalisations sont une fatalité. Les deux premiers chapitres analysent la mondialisation, présente et critique ses théories. Dans les autres chapitres, l’analyse se précise pour démontrer sa propre analyse : en s’appuyant sur des exemples concrets, elle présente la division des processus productifs, avec une expression fort simple pour les élèves « la production comme jeu de lego » (ex : IBM ;) : le véritable modèle ne serait pas japonais mais américain (chapitres 3 et 4). Cependant, si la recherche des coûts les plus faibles conduit de nombreuses entreprises à la délocalisation, d’autres s’en sortent parfaitement en produisant dans leur pays d’origine en s’appuyant sur des avantages culturels (entreprise italienne de lunettes, américaine de vêtement de sport, japonaise automobile...)
Un livre très riche, plein de nuances et d’exemples pour le cours de première sur les stratégies d’entreprise et pour la Terminale sur la mondialisation, la comparaison des coûts de production dans différents pays...

Alain Lefebvre et Dominique Méda «  Faut-il brûler le modèle social français » ; Ed Seuil – 2006 (9 euros)
Personne ne sera étonné de la réponse apportée par les auteurs à cette question. Mais l’intéressant est leur analyse des difficultés du modèle français et des avantages du modèle suédois qu’ils défendent. De quoi alimenter le cours de terminale sur la protection sociale.

Merci à Isabelle Gautier (Lycée Christophe Colomb SUCY-EN-BRIE (94))

 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.